Axe alimentation et activité physique

Rapport d’activités 2016 – octobre 2017 – ici
Plan wallon Rapport complet des groupes d’impulsion –  mars 2017 – ici
Plan wallon Note de synthèse des groupes d’impulsion – mars 2017 – ici
Plan wallon Proposition de structuration du Plan – avril 2017 –  ici

Rapport HEPA-PAT – juin 2017 – ici

Note de synthèse de l’analyse de faisabilité concernant la mise en œuvre d’une plateforme pour une meilleure accessibilité de l’offre santé en matière d’alimentation et son annexe – avril 2017 – Note et Annexe

La Wallonie mettra prochainement en place un plan global de prévention et de promotion de la santé pour les 30 prochaines années. Vu leur importance dans la genèse et la gestion de nombreuses maladies non transmissibles, l’alimentation et l’activité physique constitueront un des axes de ce plan à développer dans une vision de « Santé dans toutes les politiques ». Cette politique transversale et intersectorielle doit prendre la mesure des transformations à l’œuvre, elle ambitionne d’influer sur la transition des environnements et des modes de vie des citoyens. Le but est de favoriser la construction d’un environnement matériel, social et culturel porteur de santé sur le long terme, en incluant les personnes les plus précarisées et fragilisées.

Cet axe est en préparation depuis 2016. Il est conçu pour impulser une dynamique cumulative, de manière à permettre la révision ou l’ajout de nouvelles mesures au fil des ans. Cette dynamique se veut également participative et vise à favoriser l’émergence de synergies locales, à renforcer la cohérence des politiques de divers secteurs et à assurer une équité des offres sur le territoire.

Entre 2016 et 2018, treize groupes d’impulsion, composés de personnes ressources (environ 160 au total), se sont réunis dans le cadre d’une large procédure de consultation, qui visait à identifier un ensemble de propositions pour le Plan. Les groupes ont été identifiés autour de publics cibles spécifiques et/ou de milieux de vie : maisons de repos et de soin, établissements scolaires, domicile, services de santé, crèches et garderie, milieux du travail, hautes écoles et universités, établissements pénitentiaires, milieux d’accueil pour personnes handicapées, acteurs de quartier, aménagement des espaces publics notamment.

Par ailleurs, des groupes focalisés sur d’autres thématiques comme par exemple les organisations sportives et l’innovation pourraient également être mis en place.

Enfin, entre 2017 et 2018, l’élaboration d’autres outils dans le cadre de la mise en œuvre du plan a été examinée, et notamment la création d’une plateforme de l’offre orientée vers la santé, composée de deux pôles, un pôle alimentation et un pôle activité physique, ainsi que l’organisation de forums hybrides territoriaux, couplés à une cartographie des projets ayant un impact potentiel sur l’alimentation considérée du point de vue de la santé.

> Documents utiles
> Références essentielles
> Contacts
Print Friendly