Le Centre d’archéométrie de l’Université de Liège est, à l’heure actuelle, le seul centre interdisciplinaire d’étude archéométrique du patrimoine monumental et artistique créé à l’initiative d’une université et reposant essentiellement sur le potentiel de celle-ci. Rares sont les laboratoires d’archéométrie nationaux ou attachés aux grands musées qui regroupent des compétences et des équipements aussi riches et diversifiés. Le champ d’action du Centre est dès lors très vaste.

Une quarantaine de membres du personnel de l’Université de Liège (Faculté de Philosophie et Lettres, Faculté des Sciences, Faculté des Sciences appliquées, Service d’Imagerie médicale de la Faculté de Médecine vétérinaire) jouent  un rôle actif dans le Centre, consacrant à l’Archéométrie plus ou moins de temps. De nombreux partenaires extérieurs, belges (Namur, Bruxelles, Gand) et étrangers (Canada, USA,  Allemagne, France), prennent part à l’élaboration et la gestion des projets de recherches. Les objectifs du CEA s’inscrivent tantôt dans la recherche pure, tantôt dans la recherche appliquée. Les responsables tiennent à garantir cette double vocation.

Le Centre fonctionne à la fois sur des crédits de recherche (ULiège, FNRS, IISN, Politique Scientifique Fédérale, Région Wallonne, Communauté Française, Communauté Européenne) et sur des rentrées financières assurées par des prestations extérieures.

Partager sur