Les sociétés occidentales sont de facto multiculturelles et pluriethniques.

La prise en compte de cette diversité dans les années 1980-1990 a fait place après 2001 à une montée des populismes, à un constat d’échec du multiculturalisme de la part de certains dirigeants européens et au retour à des politiques néo-assimilationnistes.

Comment concilier cette diversité inhérente au monde occidental moderne avec les exigences démocratiques propres à l’État-nation ? Quelles réponses politiques apporter aux revendications identitaires ? Est-ce compromettre la notion de citoyenneté que de s’interroger sur la nécessité de reconnaître la spécificité culturelle et identitaire des groupes minoritaires ? Une citoyenneté multiculturelle est-elle possible ?

Sans céder à un multiculturalisme béat, ce livre plaide en faveur d’une citoyenneté multiculturelle partagée au sein d’un système démocratique capable de combiner unité et diversité.

Un ouvrage de Marco Martiniello


Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn