Objectifs et méthode: La recherche poursuit 3 objectifs : (1) brosser un tableau quantitatif le plus complet possible de la composition et des profils-types (ampleur, taille, origine, etc.) des nouvelles migrations et des nouveaux migrants à partir d’une exploitation systématique de toutes les banques de données disponibles; (2) mieux comprendre pourquoi (raisons des migrations) et comment (trajets migratoires) les nouveaux migrants sont arrivés en Belgique. Une attention toute particulière sera dédiée à l’étude des causes de l’ampleur de l’immigration clandestine ; (3) comprendre et expliquer la « carrière migratoire », les « modes de vie » et le processus d’intégration des nouveaux migrants dans la société belge en se focalisant sur les dimensions clés que sont l’emploi et la formation, la santé, le logement, l’éducation, la participation et les interactions sociales.

Ces objectifs de recherche sont poursuivis pour six catégories cibles de nouveaux migrants définies selon des critères juridiques, temporels et des schémas migratoires particuliers: les travailleurs migrants (permis de travail), les regroupements familiaux (y compris le mariage), les demandeurs d’asile, les réfugiés reconnus, les personnes qui ont été régularisées (notamment suite à la loi de 1999) et les sans-papiers. Enfin, deux problématiques sont approchées en mode mineur: l’impact social et économique dans les pays d’émigration et l’imaginaire de l’immigration dans les pays de départ.

La recherche est divisée en deux temps, le premier entend dresser un tableau synchronique des nouveaux migrants en établissant des profils-types pour les six catégories (exploitation de sources statistiques existantes) et le second aborde la question de manière diachronique en analysant les différentes carrières migratoires et d’intégration (exploitation de données qualitatives existantes et à produire).

Durée et financement: 1/12/2005 – 30/11/2008  – Politique scientifique fédérale

Chercheurs: Marco Martiniello (coordinateur général du projet), Sonia Gsir (assistante coordination) et Frédéric Triest

Partenaires: HIVA (KUL), GERME (ULB) et CEMIS (UA)

Résultats: Nouvelles migrations et nouveaux migrants en Belgique : rapport final = Nieuwe Migraties en Nieuwe Migranten in België : eindrapport  M. Martiniello – A. Rea – Ch. Timmerman (Eds.)  Gent : Academia Press, 2009 .

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn