Créé en 1995, le CEDEM est un centre interfacultaire attaché à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales de l’Université de Liège. Le centre a pour but d’effectuer toute recherche théorique ou empirique dans les domaines des migrations humaines, des relations ethniques et du racisme. Ces recherches sont menées dans une perspective pluridisciplinaire.

Le Centre veut en outre constituer un forum de réflexion et d’information stimulant les recherches concernant les dimensions incontournables que sont aujourd’hui les dynamiques culturelles, identitaires et sociales et les rapports au Politique dans les champs migratoire et post-migratoire.

A travers l’organisation de colloques, séminaires et rencontres académiques, le CEDEM entend aussi, d’une part, encourager le débat autour des différentes facettes des migrations et de la présence des minorités ethnicisées en l’insérant dans un contexte international et, d’autre part, initier un réexamen approfondi de nos catégories d’analyse.

Quatre axes de recherche prioritaires caractérisent le CEDEM :

Gouvernance des Migrations, de la Diversité Culturelle et Cohésion Sociale

Cet axe de recherche met l’accent, d’une part, sur l’Européanisation des politiques d’immigration, d’asile et d’intégration et, d’autre part, sur les impacts de ce mouvement sur la cohabitation dans les villes et les quartiers d’immigration.

Citoyenneté, Mobilisations socio-politiques et les Arts

Cet axe de recherche s’intéresse aux mobilisations sociales et politiques (électorales et non électorales) dans le champ migratoire. Un accent particulier est mis sur l’étude de la signification sociale et politique des arts populaires pour les minorités ethniques et immigrées en contexte urbain multiculturel et post-migratoire dans une perspective globale.

Transnationalisme et Migration

Cet axe de recherche s’inscrit de manière critique dans le champs des études transnationales en s’intéressant aux politiques publiques et aux pratiques sociales, politiques et économiques des migrants entre pays de résidence, pays d’origine et pays tiers. Un accent particulier est placé sur la perspective comparative des pratiques et politiques transnationales

Méditerranée et Islams

Cet axe de recherche examine les transformations sociales, politiques et culturelles qui affectent le grand Maghreb. Un accent particulier est placé sur les interactions qu’entretient la région avec l’ensemble européen, notamment à travers les phénomènes migratoires. Dans cet axe de recherche, la question des identités musulmanes est appréhendée dans une perspective transnationale.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn