Patricia Ramos est Docteure en Sciences Politiques et Sociales de l’Université de Liège (CEDEM/ISHS) ainsi que chercheuse à la Faculté Latino-américaine de Sciences Sociales (FLACSO, Equateur), où elle a obtenu sa maîtrise en Sciences Sociales (mention Sociologie) et son Diplôme Supérieur en Genre, Gestion et Développement. Sa thèse de doctorat s’intitule « Femmes, circuits et frontières au Sud de l’Equateur ». Elle la réalise sous la codirection de Jean-Michel Lafleur, de la Université de Liège (promoteur), et Gioconda Herrera, de FLACSO-Equateur (co-promotrice). Sa recherche s’inscrit dans les études de genre et migrations et s’intéresse plus particulièrement aux frontières subjectives des femmes en contexte de migration. L’accent est mis sur les changements ou les continuités des identités sociales et de genre des femmes (migrantes ou non) qui vivent ou passent – par des espaces de migrations diverses et complexes, ainsi que sur les impacts qu’elles vivent en tant que femmes et actrices locales.

Publications