Le Tétras lyre  (Tetrao tetrix L.) est une des espèces les plus caractéristiques du haut plateau fagnard.

Depuis 50 ans, à l’instigation du Pr émérite Jean-Claude Ruwet, le service d’éthologie de l’université de Liège étudie le comportement, les structures sociales et la dynamique des populations du tétras-lyre, oiseau montagnard et nordique, symbole des Hautes-Fagnes. Installée chez nous il y a 10 000 ans, l’espèce était autrefois abondante. Aujourd’hui, seul subsiste, en région wallonne, un petit noyau de quelques individus.

 

Reconnaissable par son plumage noir à reflets bleus, le mâle possède des ailes brun noir avec une barre blanche. Le dessous des ailes et de la queue est blanc. Celle-ci se termine en forme de lyre, d’où le nom de l’oiseau. Les pattes sont courtes et emplumées. Au-dessus de l’œil, une caroncule rouge, très développée au printemps, surmonte un bec court.

tetras_107_v2tetras_103_cor

 

 

 

 

 

La femelle, quant à elle, porte une livrée brune et roussâtre barrée de noir. Sa queue est à peine fourchue.