Au printemps, les coqs se regroupent sur des terrains découverts et chacun y défend un petit territoire en affrontant ses voisins .

Pour obtenir une copulation, il faut bénéficier de la tranquillité sur ce territoire. Chaque coq doit donc défendre son emplacement par des patrouilles aux frontières communes.

La rencontre d’un voisin mène fréquemment à des échanges d’intimidations et de menaces.

 

Quelquefois, ces affrontements se terminent par un combat,  entraînant fréquemment des modifications de frontière.

 

 

 

 

 

 

 

En dehors de ces périodes d’affrontement, ils roucoulent, soufflent ou sautent dans l’attente de l’arrivée des poules. Leurs roucoulements peuvent s’entendre à plus d’un kilomètre.

Lorsqu’une poule se présente sur le territoire d’un coq, ce dernier effectue alors de nombreuses parades jusqu’à l’accouplement, qui lui ne dure que quelques secondes.