Dans le cadre de l’exposition « Games and Politics » à l’ISELP (Bruxelles) et de son cycle de conférences, Julie Delbouille et Fanny Barnabé présentent chacune leurs objets de recherche :

  • le 30 janvier, Julie Delbouille donne une conférence intitulée « Je joue donc je suis. Rôles et sens de l’avatar dans le jeu vidéo ». Elle y montre, à travers l’analyse de trois oeuvres vidéoludiques (Portal, The Stanley Parable et Inside), comment la construction de l’avatar peut porter un discours critique sur le jeu, et peut nous pousser à réfléchir à ce que nous faisons lorsque nous jouons, ainsi qu’à la relation qui s’établit entre le joueur et la machine. Retrouvez le LT de la conférence ici !

 

  • le 13 février, Fanny Barnabé donne une conférence intitulée « Des machinimas au speedrun. Les détournements de jeu vidéo par les joueurs ». Depuis les débuts de son histoire, le jeu vidéo a été l’objet de nombreuses pratiques de détournement et d’appropriation de la part des joueurs. Aujourd’hui encore, ceux-ci ne cessent d’utiliser les jeux comme outils ou comme matrices pour produire des œuvres dérivées qui peuvent prendre des formes très variées. À travers un parcours qui se focalisera principalement sur les formes audiovisuelles de ces pratiques transformatrices (machinimas, speedruns et let’s plays), Fanny s’interroge sur les rapports qui relient le jeu, la création et le détournement.

 

L’exposition est quant à elle accessible jusqu’au 23 février. Toutes les informations pratiques se trouvent sur le site de l’ISELP.

Photos : Julien Annart.