Liège Game Lab

Créé en janvier 2016, le Liège Game Lab rassemble les chercheurs de l’Université de Liège travaillant sur le jeu vidéo comme objet culturel.

Ses membres se sont donné des objets et/ou des perspectives méthodologiques qui s’écartent des options traditionnelles des game studies : la création de jeux vidéo amateurs, la presse vidéoludique, les pratiques de détournements de jeux vidéo, la représentation de l’espace dans les jeux vidéo ou la traduction vidéoludique, le médium vidéoludique est étudié à travers des perspectives littéraires, communicationnelles, architecturales et traductologiques. L’équipe dispense notamment un cours de jeu vidéo constitué d’une partie théorique sur ses aspects culturels et d’une partie expérimentale, où les étudiants apprennent en jouant à différentes œuvres vidéoludiques. Le collectif de recherche mobilise également son expertise dans le cadre d’expositions ou d’ateliers, comme LiègeCraft, qui propose aux participants de se réapproprier l’espace urbain à travers Minecraft, en passant par de la consultance pour des projets de développements d’applications, de jeux vidéo classiques ou en réalité virtuelle ou des activités et formations autour de la médiation numérique.

Meet the Team

Björn-Olav Dozo
Björn-Olav DozoMaître de conférences

Björn-Olav Dozo est premier logisticien de recherche et maître de conférences à l’Université de Liège, en charge des humanités numériques et des cultures populaires. Après avoir travaillé sur la littérature belge (Mesures de l’écrivain), il poursuit actuellement des recherches sur la presse vidéoludique et sur la bande dessinée, généralement à partir des méthodes de la sociologie de la littérature et des humanités numériques. Le projet s’articule autour de trois axes : une histoire de la presse vidéoludique francophone, une analyse des spécificités de la critique de jeux vidéo et une étude de l’évolution de cette presse avec l’avènement d’internet. Ces trois axes s’intègrent à un projet plus vaste, porté par une équipe du Labex français ICCA, avec lequel il collabore pour cette recherche.

Fanny Barnabé
Fanny BarnabéChargée de recherches

Après un post-doctorat Ritsumeikan Center for Game Studies de Kyoto, Fanny Barnabé est aujourd’hui chargée de recherches FNRS à l’Université de Liège. Elle a obtenu en 2012 un Master en langues et littératures françaises et romanes et a réalisé son mémoire (dont le texte remanié a été publié aux éditions Bebooks) sur le thème de la narration vidéoludique. Ses recherches doctorales portaient sur les différentes formes de détournement du jeu vidéo (écriture de fanfictions, réalisation de machinimas, modding, speedrun, etc.), et ses recherches actuelles se focalisent sur les didacticiels. Elle est membre du Laboratoire d’Étude sur les Médias et la Médiation de l’ULg (LEMME) et du Laboratoire interuniversitaire Jeux et Mondes Virtuels (LabJMV).

Hamza Bashandi
Hamza BashandiDoctorant

Hamza Bashandi est titulaire d’un master en Architecture (2017). Il s’intéresse à la représentation de l’espace dans les jeux vidéo. Son mémoire étudie la relation entre l’espace public et l’espace des jeux vidéo dans le cas des manifestations. Dans ce cadre, Hamza compte consacrer ses futures recherches à étudier la représentation cartographique dans les jeux vidéo.

Julie Delbouille
Julie DelbouilleDoctorante

Julie Delbouille est boursière FRESH au sein du Département Médias, Culture et Communication de l’Université de Liège. Après une formation en Archéologie et Histoire de l’Art, elle se spécialise en Médiation culturelle en étudiant les discours sur le jeu vidéo dans l’espace francophone. Ses recherches actuelles se focalisent sur la relation entre joueur et avatar vidéoludique, ainsi que sur les pratiques de jeu secondaire. Elle est membre d’Intersections, du Laboratoire d’Étude sur les Médias et la Médiation de l’ULg (LEMME), du Laboratoire interuniversitaire Jeux et Mondes Virtuels (LabJMV).

Bruno Dupont
Bruno DupontDocteur

Bruno Dupont est docteur en littérature allemande. Il est membre du Centre d’Études Allemandes (CEA). Sa thèse porte sur la représentation de l’ordinateur dans la littérature allemande actuelle. Dans ce cadre, il s’est intéressé aux jeux vidéo et à leur présence dans les œuvres écrites, ainsi qu’aux genres émergeant du contact entre littérature et nouveaux médias.

Pierre-Yves Hurel
Pierre-Yves HurelDoctorant

Pierre-Yves Hurel est assistant au Département Médias, Culture et Communication. Il est membre du Liège Game Lab (LGL), du Laboratoire d’Etude sur les Médias et la Médiation de l’ULg (LEMME) et du Laboratoire interuniversitaire du Jeu et des Mondes Virtuels (LabJMV). Il consacre ses recherches doctorales à l’étude du jeu vidéo en amateur, analysant les dynamiques de création à l’œuvre dans le cadre de l’utilisation de logiciels d’aide à la création tels que RPG Maker. Il anime par ailleurs des ateliers de création de jeux vidéo pour l’asbl Arts & Publics.

Pierre-Yves Houlmont
Pierre-Yves HoulmontDoctorant

Pierre-Yves Houlmont est assistant en Langues et littératures modernes pour la langue allemande à l’Université de Liège. Ses recherches doctorales sont à la croisée de la traductologie et des game studies, avec pour sujet le rôle du traducteur de jeux vidéo en tant que médiateur culturel et idéologique.

Lison Jousten
Lison JoustenDoctorante

Lison Jousten est titulaire d’un master en arts du spectacle spécialisé en spectacle et images numériques (ULg, 2012) et d’un master international en études cinématographiques et audiovisuelles (ULg/Paris 3/Lille 3, 2014). Depuis 2014, elle est assistante au département des Arts et Sciences de la Communication à l’Université de Liège, où elle mène une recherche doctorale sur la monstruosité cinématographique. Elle codirige, avec Julie Delbouille et Björn-Olav Dozo, le n°12 de la revue Res Futurae consacré aux liens entre jeu vidéo et science-fiction.

Boris Krywicki
Boris KrywickiDoctorant

Boris Krywicki est assistant et doctorant au Département Culture, Médias et Communication de l’Université de Liège. Diplômé en journalisme, il participe à l’enseignement des techniques d’investigation et de la déontologie de l’information. Ses recherches portent sur l’utilisation des méthodes d’enquête par les journalistes spécialisés en jeu vidéo. Il s’intéresse par ailleurs aux univers des réseaux sociaux, de Youtube ou encore de l’éducation aux médias. En parallèle de son activité universitaire, il travaille comme animateur-formateur pour l’ASBL C-Paje et écrit notamment pour la revue Médor.

Colin SidreDoctorant

Partenariats & affiliations

Tant au niveau national qu’international, le Liège Game Lab s’intègre dans un réseau d’institutions et de groupes de recherche, mais également d’acteurs externes au monde scientifique. Ces collaborations, permanentes ou ponctuelles, favorisent un double ancrage, à la fois théorique et proche du terrain.