poznanDu 23 au 28 juillet 2016 aura lieu à Poznan (Pologne) le 24e Congrès mondial de Science politique, organisé par l’Association internationale de Science politique (AISP/IPSA).

Le thème de cette édition est « La politique dans un monde d’inégalités ». À travers ce dernier, les organisateurs invitent les politologues venant du monde entier à interroger les enjeux liés aux questions d’inégalités, phénomène récurrent dans les différents domaines de la science politique.

À l’occasion de ce Congrès, deux panels consacrés à l’« approche comparée des politiques mémorielles » seront organisés:

L’accent sera notamment mis sur les rapports juridiques et politiques engendrés par ce type de politique.

Description du thème des panels

« Les mobilisations mémorielles sont multiples dans nos sociétés contemporaines. Nombreux sont les instruments mémoriels mis en place par des autorités publiques : commémorations, lois mémorielles, reconnaissances de meurtres de masse ou exaltation de faits passés considérés comme glorieux. Ces mobilisations mettent en scène une pluralité d’acteurs qui s’affrontent, voire collaborent, dans le but de valoriser leur représentation du passé. On assiste dès lors à des formes inédites de concurrence mémorielle.

Toutefois, certains acteurs donnent parfois l’impression de peser davantage dans le processus d’adoption de ces instruments mémoriels au détriment d’autres acteurs. Le champ mémoriel se caractérise par une profonde inégalité entre les groupes qui y cohabitent ; que ce soit au niveau du statut, des ressources ou encore des capacités d’action.

Afin de cerner au mieux ces inégalités, ce panel propose une comparaison des instruments mémoriels mis en place par les entrepreneurs de la mémoire à travers les différents pays du globe. Que ce soit au niveau local, régional, national ou international, le panel vise à cerner au mieux les raisons justifiant l’adoption de ces instruments, leur contenu et les formes qu’ils peuvent revêtir, en les mettant en perspective avec les contextes socio-politiques dans lesquels ils se développent. »

 

Liste des contributions

Les contributions suivantes seront au programme de ces séances (cliquez sur le titre pour accéder au résumé de la contribution) :

« L’instrumentation législative de la mémoire en Belgique: le « décret mémoire » face au « décret héritage » » par Mr. Jérôme Nossent

« La mémoire au prétoire: quand l’Histoire entre dans la mêlée. Le cas du Procès Papon en France » par le Prof. Thomas Ribémont

« Le versant mémoriel des politiques de réparation. L’exemple de la fondation allemande « Mémoire, responsabilité, avenir » » par  Dr. Joëlle Hecker

« Les commissions historiques baltes: une tentative de normalisation de la mémoire historique à l’échelle européenne ? » par  Dr. Mathilde Le Luyer

« Politiques mémorielles et contraintes: perspective comparée » par  Prof. Geoffrey Grandjean

« La réhabilitation de la mémoire des nationalistes camerounais dans le discours politique officiel » par  Mr. Pierre Abomo

« Le rôle des artistes dans les post-dictatures. Une comparaison de l’Europe de l’Est et du Cône Sud de l’Amérique du Sud » par  Ms. Caterina Preda

« Revendications mémorielles et entrepreneuriat communautariste : le cas du mémorial du génocide arménien de Marseille (France) » par  Dr. Analays Alvarez Hernandez

« Une mémoire apaisée? La demande de reconnaissance du génocide des Arméniens dans l’espace public québécois 1995-2015 » par  Mrs. Joceline Chabot et Mr. Richard Godin

 

Les cahiers de Mémoire et Politique

Le numéro 4 des « Cahiers de Mémoire et Politique » rassemblera ces contributions dans le cadre d’un numéro spécial.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Email to someonePrint this page