L’analyse rétrospective des cas confirmés déclarés a permis de mettre en évidence des facteurs favorisant l’apparition de la myopathie atypique chez un équidé ainsi que des facteurs contribuant à prévenir la maladie.  Ces facteurs ont trait aux chevaux, à l’environnement ainsi qu’aux modes de gestion des équidés et des pâtures.

Ces facteurs ont été identifiés grâce à des études épidémiologiques entreprises à l’échelle européenne. Des différences existent entre les divers pays touchés par la myopathie atypique. L’étude de ces différences entre pays permettra certainement de mieux préciser les facteurs de risque de la maladie ; c’est pourquoi nous encourageons les propriétaires de chevaux et les vétérinaires confrontés à des cas de myopathie atypique à nous transmettre les informations relatives à ces cas en répondant aux questionnaires cliniques (à compléter par le vétérinaire) et épidémiologiques (à compléter par le propriétaire).

Bouton equides          Bouton paturages

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedInEmail to someonePrint this page