Rapide retour sur le salon. Le 25 septembre dernier, en compagnie de nombreux acteurs de la Smart City, nous étions présents au salon/congrès Smart City Wallonia. Durant cette journée, une multitude de sujets ont été abordés : exemples de bonnes pratiques, participation citoyenne, Big Data, connectivité, mobilité, etc. Après avoir assisté à la plupart des conférences, voici ce qu’ont retenu nos chercheurs de cette édition 2018.

stand-smart-city-wallonia

Un changement de terminologie

Le Salon Smart City Wallonia a démarré cette année sur une question : le terme « Smart City » serait -il obsolète  ? Selon Pascal Poty (Agence du Numérique), le terme « Smart City » serait  galvaudé, dépassé. Il serait même excluant car il donne l’impression de n’ être réservé qu’aux grandes villes alors que près de 50% de nos communes se trouvent en zone rurale. De plus, le terme « Smart City » est techno-centré or la technologie n’est qu’un instrument de la Smart City, elle n’est pas une fin en soi. On voit donc l’apparition d’autres appellations telles que Smart Ruralité, Smart Village, Smart Territories, ou encore Smart Region.

Qu’en pense le Smart City Institute ? Finalement, selon nous, le terme utilisé a peu d’importance. Ce qui compte vraiment, c’est la dynamique qui est liée à ce concept. Au Smart City Institute, nous préférons parler de territoire intelligent et durable. En effet, selon nous, la Smart City doit avant tout apporter une réponse durable aux enjeux du futurs : augmentation de la population urbaine et de la pauvreté, vieillissement de la population, dérèglement climatiques, révolution numérique, globalisation, crise alimentaire, etc.
Pour en savoir plus sur notre conception de la Smart City, n’hésitez pas à lire notre chronique parue ce 20 octobre dans « La Libre Entreprise ».

Que faut-il pour monter un projet Smart ?

Même si la technologie est avant tout un outil, un instrument de la Smart City, elle reste néanmoins très utilisée. Pourtant, il existe encore à l’heure actuelle des poches de non connectivité sur le territoire wallon : la couverture du réseau n’est donc pas optimale. Pour remédier à cela, la piste d’une collaboration avec les opérateurs de télécommunication est à approfondir.

Le but de la Smart City, nous l’avons dit, est de nous préparer de la manière la plus optimale possible aux enjeux de demain. Autrement dit, il s’agit de mettre en œuvre toute une série d’actions qui permettront d’améliorer la qualité de vie du citoyen. Malheureusement, le concept même de Smart City reste souvent trop éloigné du citoyen. Il semble donc nécessaire de décomplexifier ce concept afin qu’il se sente davantage impliqué dans la démarche.

Décomplexifier  le concept de la Smart City c’est aussi faire accepter au citoyen le changement et cela demande des investissements mais également un travail et un accompagnement sur la durée. Ainsi, pour que le concept de Smart City soit intégré et accepté par le citoyen, il est important de l’inclure dans l’écosystème (pour aller plus loin sur la participation citoyenne).

Enfin, pour une ville vraiment intelligente et durable, il est important d’habituer les différents acteurs au partage de leurs données, de leurs bonnes pratiques tout en prenant les précautions d’usage. S’il reste encore du chemin à parcourir en ce qui concerne la gouvernance de la donnée sur nos territoires, on constate une volonté d’y arriver. En effet, on voit apparaître des initiatives qui vont en ce sens.

Le Smart City Wallonia vu par le SCI 

Finalement, Smart City Wallonia, c’est l’occasion de rencontrer les acteurs- clés wallons de la Smart City , d’échanger, d’apprendre mais surtout de s’inspirer ! En tant que référent académique wallon, il est important pour nous de nous tenir au courant des avancées en la matière car c’est un univers en constante évolution. C’est également enrichissant pour nous d’entendre ce que les communes ont à dire sur le sujet : leurs craintes, leurs attentes et leurs réussites. C’est grâce à toutes ces informations que nous sommes en mesure de proposer de la documentation pertinente telle que les baromètres belges et wallons  mais également nos Guides Pratiques.

Rendez-vous le 24 septembre 2019 pour la quatrième édition !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Print this pageEmail to someone