En juillet 2018, l’une des plus grandes serres sur toit d’Europe faisait faillite. Situé à La Haye (Pays-Bas), ce projet, baptisé UF002 De Schilde (UF), a été mis sur pieds en 2016 et piloté par « Urban- Farmers », une entreprise suisse qui a déjà réalisé un serre sur toit pilote basée à Bâle (Suisse) en 2013.

Le projet d’Urban Farmers a permis de produire des tomates, des aubergines, des poivrons et des légumes-feuilles sur une surface de 1 200 m² ; et d’élever juste en dessous, au 6ème étage du bâtiment occupé, des poissons, dont des espèces de tilapias (sur 120m³). Le coût total du projet s’élève à 2,7 millions d’euros, ce qui correspond à 2 250€/m². Malgré le fait que le projet ait été développé par des producteurs urbains expérimentés, il a dû être stoppé en 2018.

Pourquoi a-t-il été arrêté si tôt ? Quelles sont les principales raisons de cette faillite ? Quelles erreurs ont été commises ? Quelles leçons en tirer ?

Grâce aux documents disponibles en ligne et aux interviews qu’elle a pu mener, l’équipe de GROOF (dont fait partie notre chercheur Nicolas Ancion) a rédigé un rapport complet qui souligne le fait que la stratégie, le désaccord interne et les défis techniques de production sont tous liés à l’échec de ce projet. En effet, le modèle d’affaires de cette entreprise, qui semblait pourtant très attrayant sur papier, n’a pas atteint la viabilité économique.

Consulter le rapport