En juillet 2018, l’une des plus grandes serres sur toit d’Europe faisait faillite. Situé à La Haye (Pays-Bas), ce projet, baptisé UF002 De Schilde (UF), a été mis sur pieds en 2016 et piloté par « Urban- Farmers », une entreprise suisse qui a déjà réalisé un serre sur toit pilote basée à Bâle (Suisse) en 2013.

Le projet d’Urban Farmers a permis de produire des tomates, des aubergines, des poivrons et des légumes-feuilles sur une surface de 1 200 m² ; et d’élever juste en dessous, au 6ème étage du bâtiment occupé, des poissons, dont des espèces de tilapias (sur 120m³). Le coût total du projet s’élève à 2,7 millions d’euros, ce qui correspond à 2 250€/m². Malgré le fait que le projet ait été développé par des producteurs urbains expérimentés, il a dû être stoppé en 2018.

Pourquoi a-t-il été arrêté si tôt ? Quelles sont les principales raisons de cette faillite ? Quelles erreurs ont été commises ? Quelles leçons en tirer ?

Grâce aux documents disponibles en ligne et aux interviews qu’elle a pu mener, l’équipe de GROOF (dont fait partie notre chercheur Nicolas Ancion) a rédigé un rapport complet qui souligne le fait que la stratégie, le désaccord interne et les défis techniques de production sont tous liés à l’échec de ce projet. En effet, le modèle d’affaires de cette entreprise, qui semblait pourtant très attrayant sur papier, n’a pas atteint la viabilité économique.

Consulter le rapport
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Print this pageEmail to someone